• Découvrez la Camargue en électrique

  • La Camargue, un territoire à la confluence du Gard et des Bouches du Rhône, du Languedoc et de la Provence, du Rhône et de la Méditerranée.

     

    Au sud d'Arles, à quelques kilomètres de Nîmes et Montpellier, dans le delta du Rhône la Camargue couvre un espace de 150 000 hectares entre ciel, terre et mer. Couverte d'étangs et de lagunes, c'est une terre d'élevage de chevaux et de taureaux qui y vivent en liberté au milieu des flamands roses et de centaines d'autres espèces animales.
     

    C’est en Camargue que niche la plus grande colonie de flamants roses de Méditerranée occidentale (environ 10 à 15 000 couples chaque été). Les oiseaux migrateurs sont peu dérangés dans les vastes étendues camarguaises. C’est un grand réservoir alimentaire et un lieu de reproduction d’une importance primordiale pour les oiseaux qui y séjournent durant le printemps et l’été. Grâce au parc naturel régional de Camargue une faune unique a pu être préservée : 200 espèces d’oiseaux, dont 157 espèces protégées En etrott (trottinette électrique) ou en ebike (vélo à assistance électrique), nous vous proposons de partir à la découverte de la culture gardianne et de ses traditions, de ses villes au passé historique exceptionnellement riche (Saint Laurent d’Aigouze, Aigues Mortes…), des étangs, de sa faune et de ses activités traditionnelles (sels, riz, élevage…).
     

    Les départs des balades en trottinettes électriques tout terrain (etrott TT) se font principalement de Saint Laurent d’Aigouze, une ville qui fait le lien entre la petite et la grande Camargue, le Gard et l’Hérault, commune voisine du Pays de Lunel et également liée aux caprices du fleuve Vidourle. A mi-chemin entre Nîmes et Montpellier, il est facile d’y accéder grâce à l’autoroute A9 et la sortie Gallargues le Montueux.
     

    Des Départs sont également possible depuis Aigues Mortes, entre mer et terre cette commune historique fait le lien avec les grandes plages du littoral touristique (le Grau du Roi, La Grande motte, Palavas) et celles plus sauvages du delta du Rhône : l’espiguette, les Saintes Maries de la Mer. Allez hop tout le monde en etrott, direction la Camargue, Saint Laurent d’Aigouze, la tour Carbonnière et Aigues Mortes !

    Saint-Laurent d'Aigouze et la Tour Carbonnière

    Au coeur de la Petite Camargue, le village est au carrefour des voies en provenance de Montpellier, Nîmes, Lunel, les plages, Port Camargue, Les Saintes Maries de la Mer. C’est un des axes d’entrée en Camargue aux portes d’Aigues Mortes. Saint Laurent d'Aigouze bénéficie d'une situation avantageuse très proche des sites emblématiques de la région elle offre également un repli paisible à qui veut s'éloigner de la concentration touristique saisonnière. Situé en rive gauche du Vidourle, entre Aimargues et Aigues-Mortes, le village de Saint-Laurent-d'Aigouze est établi au contact des terres cultivées au nord de son terroir, et des terres incultes, marais et étangs, au sud, au sein desquels se trouvent le monastère de Psalmodi et, à l'extrême sud, le fort de Peccais.
     

    Organisée autour du carrefour des routes venant de Nîmes et de Lunel et se dirigeant vers Aigues-Mortes via la tour Carbonnière qui fut construite sur la fin du XIIIème siècle, en même temps que les remparts d’Aigues - Mortes, sur la volonté de Saint-Louis (Roi Louis IX). De forme carrée, enjambant la route, avant-garde et gardienne de la place forte, la Tour Carbonnière s’élève majestueuse et solitaire au milieu des marais. Les moines de Psalmodi devinrent les premiers
    fermiers de la tour à cause du voisinage. Ils veillèrent à son entretien et à sa conversation. Ils retirèrent un droit de péage. Ce droit devait fournir de gros revenus quand on pense que la tour construite au bout d’une longue chaussée, reposant sur une série de ponts, était le seul passage pour se rendre à Aigues-Mortes par voie de terre. Impossible aux voyageurs de l’éviter, la route carrossable passant au milieu du monument par une grande porte ouverte à tous les vents.
     

    Nos balades en etrott (trottinette électrique tout terrain) vont permettront de découvrir l’histoire et les traditions de Camargue en empruntant des sentiers méconnus. Vous aurez le plaisir de découvrir les étangs et sa faune si particulière, les manades et leurs taureaux, l’histoire des Moines Psalmodi et du roi Saint Louis, mais aussi une vue unique, à 360° du haut de la tour Carbonnière, classé Monument Historique depuis 1903.

    Aigues-Mortes

    Emblème de la cité, les remparts d'Aigues-Mortes ont été construits par Saint Louis. En effet, dès le début de son règne Louis IX souhaite se doter d'un débouché sur la Méditerranée ; c'est dans ce contexte qu'il fait construire le port d'Aigues-Mortes.
     

    Exceptionnelle place forte au XIIIème et XIVème siècles, Aigues-Mortes, qui n’était plus à la fin du XIX siècle, qu'un modeste village, loin de tout, est aujourd'hui l'une des cités les plus visitées de l'Europe du Sud.
     

    Un ensemble architectural unique et original, particulièrement bien conservé dans son état premier et largement accessible en etrott (trottinette électrique tout terrain) et ebike (vélo à assistance électrique)
     

    C’est en parcourant en etrott (trottinette électrique tout terrain) et ebike (vélo à assistance électrique) les rues qui quadrillent la cité que vous découvrirez ses maisons basses dont beaucoup accueillent désormais des commerces d'artisans, mais aussi quelques belles demeures bourgeoises et deux lieux de culte très décorés du XVIIème siècle : les chapelles des Pénitents Gris et des Pénitents Blancs.


    Enfin, on se doit d'observer de l'extérieur cette imposante fortification médiévale donnant sur l'immense étang de la Ville et ses salins car il faut rappeler qu’Aigues-Mortes doit son nom aux marais qui l'entourent : les eaux mortes/stagnantes.
     

    Son hiver doux, son été chaud et ses plans d’eaux font du Salin d’Aigues-Mortes une zone humide au patrimoine inestimable. Deuxième richesse biologique mondiale après la forêt tropicale, les zones humides jouent un rôle majeur dans le maintien de la biodiversité.

     

    L’activité salicole du salin d’Aigues-Mortes a permis de préserver des milliers d’hectares d’espaces naturels sur le littoral méditerranéen, où un écosystème original abrite une faune et une flore exceptionnelles. Cet espace entretenu par les sauniers permet le développement d’un écosystème riche et qui lui est propre.
     

    La récolte du sel sur le salin depuis des centaines d’années a favorisé une flore particulière et spécifique au milieu salicole. On recense sur le site d’Aigues-Mortes 208 espèces végétales dont 20 espèces protégées.
     

    En etrott (trottinette électrique tout terrain) ou ebike (vélo à assistance électrique), il nous sera possible de rouler sur les pistes empruntées par les sauniers. Vous y découvrirez ainsi le fonctionnement du Salin, vous appréciez la faune et la flore de ce site naturellement sauvage et préservé.

All Posts
×